Magedouline N’GAÏRI / Claire ALEXANDRE

mng

Magedouline N’GAÏRI

Née le 30/11/1977 à Reims

Membre JCE depuis le 11 Novembre 2011

Parrain: Emmanuel Benoît (Président de la JCE de Reims en 2012)

ca

Claire ALEXANDRE

Née le 28/07/1977 à Charleville Mézières

Membre JCE depuis le 06 février 2008

Parrain: Emmanuel Dhenin (Président de la JCE de Reims en 2011)

On fait les présentations En cinq ans seulement, Magedouline a marqué de son empreinte la JCE de Reims par son raffinement, sa pédagogie et sa dextérité dans l’accomplissement de ses mandats successifs de Secrétaire & VP Formation en 2012, puis VP Développement & Partenariats en 2013, et enfin Présidente en 2014. Ses qualités de conseils et de diplomatie sont par ailleurs appréciées et reconnues, par les deux derniers Conseils d’administration, qui lui ont offert les postes de chargée de mission nationale aux rencontres nationales puis aux relations parlementaires. De quoi occuper le planning déjà bien chargé de cette responsable marketing, souvent en déplacement professionnel. Un curriculum vitae qui force le respect et fait la fierté de notre JCE de Reims. A suivre… Grâce à Claire, la JCE de REIMS a pu être fière d’être représentée cette année à la plus haute instance de notre association, le Conseil d’administration de la JCEF. Brillante avocate en droit des affaires, elle assume en effet depuis janvier le poste d’Administratrice nationale suppléante déléguée au conseil juridique, aux côtés de Laurent Dumonteil, Président JCEF 2016. Cette prise de grandes responsabilités est une évidence au vu de son parcours remarquable au sein de notre mouvement depuis presque une décennie. Plusieurs fois directrices de commissions, Vices-Présidentes puis Présidente locale en 2013, Chargée de mission nationale, Claire n’en est toujours restée pas moins présente et disponible pour la JCE de Reims. Inspirons nous de son exemple.
Pourquoi t’être engagée dans le mouvement ? Pour pouvoir rendre plus beau et meilleur le monde dans lequel nous vivons. Ce mouvement nous offre la possibilité d’agir main dans la main avec d’autres citoyens engagés et de tout inventer/réinventer. Je recherchais des faiseurs plutôt que des diseurs ! j’étais intimement convaincue que les maux de notre société étaient l’affaire de tous et que chacun avait un rôle à jouer. J’ai été séduite par les personnes de valeurs que j’ai pu rencontrer, la diversité des champs d’actions et surtout par le point commun : offrir aux jeunes des opportunités de développement pour apporter des changements positifs. J’ai longtemps pensé que l’action était la raison d’être de ce mouvement, maintenant j’ai compris pleinement la mission de la JCI : révéler les talents, c’est-à-dire faire Grandir chacun d’entre nous pour mieux apprendre à vivre ensemble.
Au sein de quelles actions principales t’es tu engagée par le passé et pourquoi? – En 2011 & 2012 : Smile in Reims : Je souhaitais pouvoir rendre attractive la ville de Reims qui a tellement d’atouts souvent fortement méconnus.

– Depuis fin 2012 : Directrice de commission Child & Connect : action qui me tient très à coeur car elle a pour objectif de réduire le nombre d’enfants de la rue dans le monde. En ayant vu énormément vu lors de mes différents voyages, il me semblait inconcevable de ne pas agir et de ne pas essayer de changer les choses.

Ma participation active dans différentes actions telles que « échange québéco-rémois, les ateliers du développement durable, tram’square, conférence sur l’homme et l’entreprise, le livre blanc de la JCE de reims, le jardin intergénérationnel » a toujours été guidée par la même envie…servir sans se servir en vue de construire un monde meilleur . Aujourd’hui, mon action principale au local est de rester à l’écoute des membres des commissions pour les accompagner dans la transmission pérenne de leurs actions.
Quel moment t’a le plus marqué depuis que tu nous as rejoint? De manière plus globale, toutes les belles rencontres à Reims, au régional, au national et à l’international que j’ai pu faire… Sinon, pour l’anecdote la plus marquante c’était lors d’une soirée spectacle avec des partenaires lors de mon année de Présidence. Sachant que nous assistions à un spectacle avec un comique mentaliste, je m’étais arrangée pour me mettre en fond de salle et au milieu de la rangée afin d’être sûre de ne pas être sollicitée par l’artiste. Malgré toutes mes précautions, l’artiste est tout de même venu me chercher et me faire monter sur scène en me posant de nombreuses questions très privées et en me faisant danser devant l’ensemble des spectateurs. Après le spectacle, j’ai appris que c’était mon super Vice-Président Partenariats qui avait monté le coup avec l’artiste parce qu’il voulait me faire une petite blague 🙂 Mon expérience la plus marquante fut incontestablement l’organisation d’une soirée « partenaires » en 2011 qui s’est transformée, en un temps record, en une table ronde interactive sur le thème de « l’homme au cœur de l’entreprise » et qui a réuni plus de 200 chefs d’entreprises et managers … grace à une formidable collaboration de ma famille, d’anciens jaycees, , de nouveaux gagnés par l’enthousiasme collectif sans oublié le soutien de la fédération champagne Ardenne, des sénateurs, des ambassadeurs, un ancien président local (2009) et le président local 2011 qui m’ont donné envie de me dépasser : parce qu’ils le valaient bien !

En réalité, il n’y a pas un moment mais des moments ; et là où je suis la plus heureuse à la JCI c’est lorsque je vois une jeune personne dans le mouvement qui se révèle au fur et à mesure des prises de responsabilité qu’elle entreprend : la confiance en elle, l’écoute, la prise de parole, les projets qui en découlent …l’attention des uns et des autres à son égard…

Comment définirais-tu le poste que tu occupes cette année à la JCEF ? Cette année, je suis Chargée des relations parlementaires. Je m’occupe par conséquent de deux actions nationales : parlemEntreprise et Know-How Transfer. J’avais donc en charge de motiver les JCELs de toutes la France à participer à ces actions et pour la 1ère d’effectuer un Jour J sur le territoire sur le thème de la jeunesse afin de pouvoir transmettre l’ensemble de nos propositions à l’Assemblée nationale à l’ensemble des parlementaires. Je suis administratrice suppléante déléguée aux conseils juridiques. Un poste de passeur de relais entre nos textes, nos valeurs, notre action, les JCELS, nos parlementaires sans oublier entre notre histoire, le présent et l’avenir.
Qu’est ce qui t’a donné envie de prendre de telles responsabilités ? Je souhaitais réellement pouvoir participer au rapprochement du monde politique et de la jeunesse ainsi que pouvoir collaborer avec l’ensemble des jaycees à travers la France. En premier lieu : l’envie de transmettre ce qui m’a été offert par le mouvement

En second lieu : le thème central de la jeunesse qui faisant écho à ma vision de la JCEF et à mon vécu JCI.

Enfin : Laurent DUMONTEIL, une personne vraie, dingue, pleine d’amour et de vie…

Que t’a apporté cette année la JCEF ? Est tu satisfaite du bilan de ta mission ? Je suis très satisfaite de cette mission qui m’a permis de rassembler sur parlemEntreprise plus de 34 JCELs et plus de 140 jaycees à l’Assemblée nationale et sur Know-How Transfer, l’édition européenne plus de 5 JCE. La JCE a donc pu avoir une belle représentation auprès des différentes instances ainsi qu’auprès des entreprises fortement sollicitées sur ces actions.  Un degré supplémentaire… l’envers du décor…; une meilleure compréhension des rôles et de l’action des organes nationaux et internationaux sans oublier des courtes nuits, des moments de doute, de fatigue largement contrebalancés par des sourires, des mots d’encouragements, une équipe formidable et l’envie de donner pour que d’autres puissent avoir la chance de rencontrer notre mouvement ; le plus important : j’ai appris à relativiser, à prendre de la hauteur, du recul ..Quant au bilan, il ne faut rien lâcher jusqu’au 31/12. Dans tous les cas j’ai donné le meilleur de moi-même et suis ravie d’avoir eu le plaisir de vivre une nouvelle année en tandem avec une supère chargée de mission nationale, Magedouline.
Quelles sont tes centres d’intérêts, loisirs ? J’adore l’art de manière globale ainsi que pratiquer du sport (courses à pied, roller…) quand j’en ai un peu le temps. Mes loisirs : la JCI ! la clope, le café, le champagne !Centres d’intérêts : mes enfants, l’économie, l’art, les soirées entre amis (trop rares)
Quels sont tes projets pour 2017 ? Pour 2017, je souhaite me focaliser sur ma JCEL et plus particulièrement sur mon action de cœur « Child & Connect » dont je suis la Directrice de commission. Je travaille depuis fin 2012 sur cette action qui a connu de nombreuses belles étapes dont les prochaines sont l’évaluation et la transmission. J’espère que 2017 sera l’année de la transmission de cette belle action à vocation internationale qui a pour bel objectif de réduire le nombre d’enfants de la rue dans le monde. Assurément, je vais me poser, me consacrer à ma famille, aux amis, au lancement de mon activité libérale, être davantage disponible auprès des jaycees rémois et réfléchir à la suite de mon engagement au service de la cité. Beau programme

 

Facebook Twitter Google Plus Linkedin

Pierre-Edouard PAOULOU / Sébastien MENU

pe

Pierre-Edouard PAOULOU

Né le 13 mai 1982 en Côte d’Ivoire

Membre de la JCE de Reims depuis le 2 juillet 2016

Parrain: Sébastien Menu

sm

Sébastien MENU

Né le 9 avril 1977 à Reims

Membre JCE depuis janvier 2007

Parrain: Yvon Jezegou

On fait les présentations Pierre-Edouard fêtera bientôt sa première année parmi nous. Pour la plupart, c’est à la Convention nationale de la JCE à Châteauroux en juin dernier que nous avons eu le plaisir de faire connaissance avec ce jeune homme fort sympathique et non dénué d’humour. Faisant très vite preuve d’implication et de rigueur, il s’est vu confier les reines de la trésorerie de l’action « Emploi ». Pierre-Edouard est par ailleurs responsable adjoint d’une antenne locale d’un établissement public administratif, dédié à la conception de supports d’information (print, web, multimédia) sur les métiers et les formations pour aider les jeunes dans leurs choix d’orientation. Nous cernons là son appétence à faire bouger les lignes pour faire avancer le monde, valeur chère à notre mouvement. Véritable globe-trotteur de nos frontières intérieures, Sébastien a un parcours Jeune Chambre des plus riches: Membre des JCELs de Charleville-Mezières, Limoges, Du Barrois, En Ardenne, Saverne, Reims; Occupant au local, les postes de Trésorier, VP développement & international; au Régional : VP Formation, Président; au National : Assistant du Conseil Fédéral, Chargé de mission national ; Sébastien est aussi et avant tout un excellent formateur leader qui ne s’épargne pas les kilomètres pour dispenser des formations aux quatre coins de la France. Professionnellement, Sébastien apporte une vision chiffrée et économique du fonctionnement d’entreprise à la direction pour aider à son pilotage. Nous ne saurions enfin terminé ce portrait non exhaustif de Sébastien sans souligner sa générosité, son abnégation, son dévouement pour et aux côtés de l’association depuis 10 ans. Son soutien précieux et ses conseils avisés font de lui un membre d’exception que Reims peut se réjouir de compter.
Comment as tu connu notre association ? Je suis tombé par hasard il y a quelques années de cela sur une plaquette de présentation du mouvement qui a attiré mon attention. Pour autant, je n’avais pas à l’époque entrepris de démarches pour en savoir davantage.Et puis à l’occasion du forum des associations en septembre 2015, je me suis dit que j’avais là une opportunité idéale pour m’informer et découvrir ce qu’est la jeune chambre économique.  J’étais au CJD (Centre des Jeunes Dirigeants) depuis 2 ans et il y a eu une soirée commune où la JCE était venue se présenter et participer à la soirée festive de juin.
Qu’est ce qui t’a séduit dans le mouvement ? D’abord cela répond à un besoin personnel d’épanouissement par l’engagement, l’envie d’agir à mon niveau pour rendre notre monde un peu meilleur.J’ai été rapidement séduit par ce que propose la jeune chambre économique et les personnes qui la composent. J’y ai trouvé les valeurs humaines et collaboratives que je partage. Ce qui m’a définitivement convaincu de m’engager dans le mouvement c’est que les projets qui y sont conduits sont intrinsèquement guidés par la recherche de l’efficacité dans l’action. J’ai beaucoup accroché sur les valeurs d’un membre que j’ai choisi pour parrain. J’y ai trouvé un moyen de mettre en pratique mes valeurs, chose que j’avais du mal à faire dans mon job. 2 phrases du Credo m’ont particulièrement interpellé : Servir l’humanité constitue l’oeuvre la plus noble d’une vie, Et la personne humaine est la plus précieuse des richesses
Au sein de quelle(s) action(s) t’aies tu investi? Je suis engagé au sein de la commission emploi parce que je suis convaincu que la dimension économique est un facteur déterminant de la cohésion sociale. Le projet porté par cette commission va contribuer à renforcer le lien entre les jeunes et le monde de l’entreprise tout en valorisant le dynamisme économique de notre territoire Rémois.Je contribue aussi à la commission Reims 2019. C’est pour moi l’occasion de partager une aventure humaine exceptionnelle sur un projet d’envergure pour notre Jeune Chambre et notre ville. « Ose & Agis » pour améliorer le vivre ensemble, et « Québec » pour faire la promotion du territoire et de l’économie locale
Quel moment t’as le plus marqué depuis que tu nous as rejoint? Le moment qui pour l’heure m’a le plus marqué c’est la Convention 2016 à Châteauroux. C’était mon premier évènement national. C’est réellement à la faveur de ce grand rassemblement que j’ai pris la mesure du dynamisme du mouvement et de son ampleur. Ma prestation de serment comme membre de la JCE en (lorsque j’ai découvert les valeurs portées par l’engagement à la JCE), Ma 1ère Luxiformation en Belgique, Mon 1er jour J…Le moment le plus marquant de mon parcours reste : L’animation d’une session de Form’Académie au Burkina Faso en août 2015 (par plus de 40° dans une culture et un environnement très différent). J’ai pu apprécier à quel point les membres JCI partagent des valeurs fortes et résolument universelles et sont autant d’amis potentiels.
Ca a également été une grande opportunité de remise en cause personnelle et notament dans mes pratiques de formateur.
Est ce ton premier engagement associatif ?  Oui, c’est mon premier engagement associatif. J’avais déjà fait beaucoup d’animation de groupes de jeunes, pendant les vacances, lorsque j’étais lycéen
Parle nous de ce que tu aimes faire Avant toute chose J’aime être avec ma famille et mes proches, j’aime aussi beaucoup le sport, avec un intérêt plus particulier pour le handball que j’ai pas mal pratiqué. J’aime la natation, la danse, et le tir sportif
Quels sont tes projets pour 2016 ? Préparer et aboutir, aux côtés de tous les membres de la commission emploi, au jour J du projet.La candidature de Reims à l’organisation du congrès 2019. Devenir administrateur d’un Foyer de jeunes travailleurs à partir d’octobre 2016

 

Facebook Twitter Google Plus Linkedin

Sonia CHENIOUNI / Jonathan JANNIN

Sonia CHENIOUNI

Née le 13 avril 1988 à Troyes

Membre de la JCE de Reims depuis le 2 juillet 2016

Marraine: Laure JACQUOT

Jonathan JANNIN

Né le 24 octobre 1984 à Chaumont

Membre de la JCE de Reims depuis juillet 2014

Marraine: Magedouline N’GAIRI (Présidente JCE Reims 2014)

On fait les présentations Voilà un an que nous avons le privilège de compter Sonia dans nos rangs. Très assidue aux assemblées générales mensuelles et des plus impliqués dans trois commissions en cours, Sonia est aujourd’hui un membre très actif de notre mouvement local. Professionnellement, elle occupe actuellement un poste de conseillère en Prestations à l’Agefiph (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Travailleurs Handicapés). D’un naturel timide et reservé, Sonia se dévoile chaque semaine davantage, pour mettre en lumière sa personnalité douce et attachante… et pour notre plus grand plaisir de mieux la connaître. Nous lui souhaitons la bienvenue parmi nous. Jonathan est pour le moins investi à la JCE de Reims. Plusieurs fois co-directeur de commissions (Child & Connect et Reims 2019), et par le passé, vice-président partenariat, Jonathan nous fait profiter chaque jour non seulement de son professionnalisme en matière de gestion de projet et de sa ténacité dans le suivi des actions, mais aussi de son humour, sa générosité et son bagou. Plus habitué à organiser des chantiers et faire des synthèses de plans techniques, Jonathan n’a toutefois pas son pareil pour négocier un partenariat et convaincre du bien-fondé de nos actions. Un atout incontestable pour casser la baraque en 2019 avec l’organisation du Congrès National de la JCEF!
Comment as tu connu notre association ? J’ai connu la JCE sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter. J’ai pu assister au lancement de l’application Déclic-toi en 2015, à la MVA. Mais j’ai attendu la fin de mes études universitaires et la soirée 1+1 d’octobre 2015 pour réellement faire connaissance avec la JCE. Plusieurs personne que je connais ont été membres. Puis fin 2013 j’ai rencontré Michael Simier qui m’a invité à la soirée découverte début 2014.
Qu’est ce qui t’a séduit dans le mouvement ? Pouvoir changer le monde ! Plus sérieusement, m’engager au sein de la JCE est lié à une de mes bonnes résolutions de l’année universitaire 2015-2016 : m’impliquer plus dans la vie de ma cité. Je n’aurais pas pu choisir meilleur mouvement que la JCE, qui me permet de faire partie d’actions impactantes pour notre territoire. Les valeurs que l’on partage et l’envie de faire évoluer les choses.  » Créer des changements positifs « 
Au sein de quelle(s) action(s) t’aies tu investi?  – La commission « Ose & Agis » à un moment où elle avait besoin de forces vives. J’ai décidé d’assister à une réunion du Collectif Ose & Agis et finalement, j’y suis resté parce que je crois que le format ludique est le meilleur moyen pour faire passer des messages sérieux comme la laïcité, le vivre ensemble, l’engagement, l’éco-citoyenneté, les droits et devoirs et le respect des biens et des individus.- « ParlemEntreprise » parce que je pense que le monde politique, en général, est éloigné des réalités des territoires et que je trouve que rapprocher le monde de l’entreprise, des jeunes et des parlementaires est une bonne idée !

– La Commission « Emploi » parce que la problématique de l’employabilité et de la recherche de stage me tient à cœur : faire un stage « par défaut », c’est quelque chose que je connais, je vois donc la plateforme de stage comme un moyen de permettre à des étudiants, lycéens ou collégiens de choisir, en connaissance de cause, leurs stages.

Je suis engagé dans Child ans Connect pour aider les enfants de la rue à se réinsérer car les enfants sont l’avenir de ce monde. Comme le dit notre CA 2016  » La jeunesse est d’utilité publique « . Je suis aussi engagé dans Reims 2019 pour faire rayonner notre territoire sur le plan national.
Quel moment t’as le plus marqué depuis que tu nous as rejoint? Le Symposium Nord-Pas-de-Calais-Picardie ce mois-ci!C’était la première fois que j’allais à la rencontre d’une fédération extérieure à la nôtre. Ce fut un week end riche en formation, en information et en rencontre. Avec Child & Connect nous avons été au Maroc en novembre 2014 rencontrer des associations qui aident les enfants défavorisés et nous avons eu un super accueil de JCI Maroc avec la présence des membres de leur bureau national. Puis quelques jours plus tard je suis allé à Nantes pour mon premier congrès national où j’ai pu prendre conscience de l’ampleur national de notre mouvement.
Est ce ton premier engagement associatif ? Non, j’ai été tour à tour : bénévole puis volontaire en service civique à l’Afev, bénévole au Secours Populaire et bénévole à la maison de quartier des Epinettes pour l’aide aux devoirs.Cette année, je suis aussi au Conseil de mon Quartier Laon-Zola-Neufchatel-Orgeval. Non, je me suis déjà engagé dans des associations sportives pour m’occuper des enfants.
Parle nous de ce que tu aimes faire Je suis passionnée d’Histoire en général, de Napoléon Bonaparte en particulier. Je suis une accro aux séries télévisées qui se soigne. Et pour finir, je dévore, au sens figuré, les livres ! Je suis le foot et le sport en général. J’aime aussi un regarder un bon film ou lire un bon livre.
Quels sont tes projets pour 2016 ? Pour l’année 2016-2017, mon projet est de devenir une « meilleure moi » : encore plus impliquée dans la vie de mon quartier et de ma cité, encore plus sereine, encore plus organisée, etc.  Continuer les travaux de ma maison et profiter au maximum de ma petite famille !

 

Facebook Twitter Google Plus Linkedin

Samy MORAUX / Gaëlle QUENELISSE

Photo Samy

Samy MORAUX

Membre de la JCE de Reims depuis novembre 2015

Marraine: Magedouline N’GAIRI

Sans titre

Gaëlle QUENELISSE

Membre de la JCE de Reims depuis septembre 2007

Parrain: Stéphane FOULON (Président JCE Reims 2008)

On fait les présentations  Nous avons eu le plaisir d’accueillir l’année dernière un jeune homme curieux, érudit et ô combien brillant : Samy. Faisant preuve rapidement d’une grande implication, il apporte son soutien aux actions axées sur une thématique qui lui est sensible : l’emploi. Etudiant ambitieux et rigoureux, il poursuit avec excellence son Master en Contrôle Comptabilité Audit. Au delà de ses études et sa soif de culture qui l’occupent beaucoup, Samy se révèle aussi quelqu’un d’humaniste, sensible, pudique et apprécié de tous. Tentons d’en savoir plus… Est-il encore nécessaire de présenter Gaëlle ?! Figure de la JCE de Reims, cette jeune femme pétillante et à l’énergie communicative est familière de chacun d’entre nous. Après avoir assumé plusieurs postes locaux (Vice-présidente actions, communication et formations), régionaux et nationaux (chargée de mission nationale communication), elle a incarné avec justesse et sagacité notre mouvement l’an dernier en tant que Président locale. Guidée par l’envie de se lancer toujours de nouveaux challenges, Gaëlle, responsable de service Evénements métiers et conseils, et jeune maman d’un petit Mathis, entend bien continuer à mettre sa riche expérience au service de notre mouvement. Marchons dans ses pas…
Comment as tu connu notre association ?  Lors des municipales de 2014, la JCE de Reims faisait la promotion de son «Livre Blanc pour les jeunes, l’emploi et l’innovation», 55 propositions pour dynamiser le territoire Rémois, dont plusieurs ont été reprises par les candidats. C’était la première fois que j’entendais parler de la JCE. Cela avait éveillé ma curiosité. Quelques mois plus tard, je me suis rendu à son assemblée générale organisée au Tennis Club. J’ai connu la JCE à l’été 2006 suite à une Assemblée Générale chez le Président national de la JCEF de l’époque, Laurent SENECAT. Dès ce premier rendez-vous, j’ai rencontré un mouvement ouvert sur le monde, avec des membres qui ont le sens de l’engagement et qui ont la volonté d’agir. J’ai eu le déclic 😉
Qu’est ce qui t’a séduit dans le mouvement ?  Etudiant en économie-gestion, je cherchais un mouvement de jeunes à Reims, en lien avec le monde de l’entreprise, qui se réunissait et échangeait sur l’économie dans sa globalité. En participant à ma première assemblée générale, j’ai été absorbé par l’énergie, le dynamisme, le pragmatisme et l’optimisme que dégageait chaque individu, puis l’importance et la richesse des actions proposées m’ont convaincu de faire partie de ce mouvement. Je me suis engagée dans le mouvement pour agir de façon concrète et trouver des solutions collectives nouvelles aux besoins d’aujourd’hui. C’est l’action qui, depuis 9 ans est mon moteur à la Jeune Chambre, et qui permet à chacun d’apporter son talent personnel en mettant sa pierre à l’édifice et en osant !  C’est « la folie bien pensée » de la jeunesse pour reprendre l’expression de Jacques RIVIERE, journaliste pour Champ Eco.
Au sein de quelle(s) action(s) t’aies tu investi?  Après m’être investi dans la commission 2Success, le programme de mentorat qui facilite l’insertion des jeunes diplômés, de sa planification jusqu’à sa transmission, j’ai poursuivi mon engagement jeune chambre dans la création d’une nouvelle action en lien avec l’insertion professionnelle des jeunes. Nous sommes tous, directement ou indirectement, affectés par les problématiques du chômage, de la formation, etc. Les solutions mises en œuvre depuis ces 20 dernières années se révèlent infructueuses. Pourtant, des solutions efficientes et pérennes sont quotidiennement apportées par les acteurs de la société civile et ne demandent qu’à être développées. C’est la raison pour laquelle je me suis engagé sur cette cause. Durant tout mon parcours, je me suis investie sur des projets forts de sens pour notre territoire, parmi lesquels: la thermographie aérienne en 2007, un projet solidaire en 2008 pour changer le regard sur le handicap auprès des enfants, le Guide Businesss Reims en 2009, Raconte moi l’histoire de la cathédrale en 2010, Smile in Reims en 2012-2013, 2Success, une nouvelle approche du mentorat en 2015.
Quel moment t’as le plus marqué depuis que tu nous as rejoint?  Avec Laure JACQUOT, nous avons rendu visite à la JCE de Saverne (Alsace) à l’occasion de la transmission de 2Success. Nous sommes restés 2 jours à partager projets et moments convivialités, à découvrir la cité, avec des membres JCI venus de toute la région. L’accueil y était exceptionnel, les échanges ont duré une bonne partie de la nuit… Ces rencontres font l’âme de la JCE et marquent profondément. Les rencontres nationales sont toujours de grands moments car on est amené à échanger avec un millier de personnes qui ont le même objectif : réfléchir à un monde meilleur et entreprendre

Coté expérience, je citerais le parcours de formateur que j’ai suivi en 2008 qui m’a permis de découvrir la qualité et l’exigence donnée à notre offre de formation. Et bien évidemment l’aventure 2015 où j’ai eu la chance de conduire notre association pendant un an avec une équipe de personnalités remarquables.

Est ce ton premier engagement associatif ?  Non, je me suis toujours engagé pour des causes qui m’affectaient ou pour défendre mes valeurs, comme la lutte contre les discriminations raciales, l’antisémitisme ou encore les discriminations faites aux femmes. Aujourd’hui, je suis trésorier d’une association étudiante qui œuvre pour la réussite et l’excellente académique. Non, c’est mon second dans une association. J’ai commencé à m’investir au lycée dans un club de journalisme. Je me suis engagée ensuite dans une association destinée à organiser un festival annuel de musique. Cet engagement m’a donné le goût de promouvoir son territoire, et la passion du projet.
Parle nous de ce que tu aimes faire  Je me passionne pour les sciences économiques et de gestion et par les politiques qui en résultent. J’aime découvrir de nouvelles sensations, des saveurs voire des savoirs. Grâce à la jeune chambre, j’ai fait la découverte de la science œnologique…! J’aime capter les moments uniques grâce à la photographie, et découvrir toujours de nouveaux horizons.
Quels sont tes projets pour 2016 ?  Associativement, mettre en place des passerelle entre le monde de l’entreprise et la jeunesse.

Professionnellement, réussir mon année de master et trouver un cabinet ou une entreprise où m’épanouir.

Le collectif Ose et agis est un projet qui propose une approche de la citoyenneté nouvelle pour lequel je souhaite m’impliquer en tant que Past Présidente sur ce second semestre. Le 1er octobre sera un nouveau jour marquant pour la JCE de Reims et notre ville.

 

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
Sur Twitter…